De l’évolution du rire

Par Renée Valet-Huguet

Spontané, contagieux, mais plus rare qu’autrefois, le rire demande à être excité. Et la société marchande créa le rire pour tous. Mais entre soi, tout de même !

L’artiste Yue Minjun, humour moderne. Les oiseaux migrateurs, symbole de l’exil ? Photo les echos.fr

Le rire, une affaire d’âge !

C’est après une nuit ruinée par une partie de rigolade qui secouait un studio d’étudiant voisin, que nous confirmons : le rire est affaire de très jeunes. À partir de vingt-trois ans déjà s’amorce la décrue du gros rire. Ce dernier étant surtout l’apanage des petits enfants. Selon les psychologues, dans Humor, Seriously paru en 2020, un enfant de quatre ans peut rire jusqu’à trois cents fois par jour ; un adulte, lui, rira trois cents fois par trimestre. L’ouvrage l’explique, notre sens de l’humour est affecté des différents tracas que procure l’entrée dans la vie adulte.

Lyon, Place des Terreaux, années 50. Album personnel.

Surtout la diminution des contacts tasse les fous rires. Crucial, alors, fut le confinement. Devenu famélique, le rire était recherché sur Google, d’un mot : blagues. Le pic se situant lors de la première vague, juste avant l’accélération des décès.
Et, peut-être pour restaurer le rire collectif, en mars 2022 des organisateurs finalisèrent un précieux projet, le premier festival du rire, à Locminé, Bretagne. Concordance d’idées, un festival semblable égayait Saint-Gaudens, en Haute-Garonne.

Spectacle comique. On rit davantage quand on est accompagné ! Photo google

Élargissement du domaine du rire

L’humour est nécessaire à la vie en société, ainsi parlent neuf français sur dix, et 70% des personnes interrogées se rejoignent : il y a trente ans, on riait plus facilement qu’aujourd’hui. Pourtant de nos jours le rire se donne amplement en spectacle. Dans les médias les humoristes prolifèrent, et l’humour des matinales radio constitue un rite. Opportuniste, la publicité tente des formules humoristiques. Tandis que sérieuse la santé informe : le rire est peut-être le meilleur anti-stress naturel. Des études lui trouvent un intérêt presque thérapeutique pour les patients atteints de démence, ou de maladie d’Alzheimer. Les enfants malades, eux, rient aux pitreries de clowns dépêchés à l’hôpital. Ainsi on apaise les maux.
Rigologie, Yoga du rire, pour le lâcher prise. Des spécialistes engagent des chefs d’entreprise à miser sur la philosophie du rire, des ateliers existent. Le rire, outil puissant qui soude l’équipe, stimule la créativité, la concentration, désamorce les tensions entre les travailleurs. Le rire au secours d’une société désillusionnée ?
Le rire et ses vertus. Henri Salvador, expliquant ainsi son rire facile, « Quand, en société, je ne sais pas quoi dire, je ris. »
Le rire et ses multiples facettes. Gustave Flaubert écrivait à Louise Colet, « C’est quelque chose, le rire : c’est le dédain et la compréhension mêlés, et en somme la plus haute manière de voir la vie. »

Fou rire général. Photo Pixabay

La mutation du faire rire

Le rire satirique s’est affadi. Les anciens, Desproges, Coluche, Bedos, Le Luron étrillaient les politiques, forts du triomphe de la liberté d’expression qu’avait assurée Mai 68, et puis doucement, peut-être par lassitude du climat politique, le monde s’est dépolitisé. Également le comique.
D’après Yves Cusset, auteur de Rire : tractatus philo-comicus (éditions Flammarion) « Chaque époque a des normes auxquelles l’humour s’attaque. Celles d’aujourd’hui sont différentes, donc l’humour est différent. »
L’humour aujourd’hui se nourrit des tabous actuels, pédophilie des prêtres, violences faites aux femmes. Abondent les moqueries sur les clichés racistes. De cette nouvelle scène, tout aussi mordante, mais par obligation plus politiquement correcte que celle d’autrefois, se distingue un sentiment de vécu. Souvent l’humoriste se raconte. Fini de faire rire sur un seul personnage, comme Catherine, la grande bourgeoise snob campée par Sylvie Joly. Maintenant on présente sa famille. Le public quitte la salle, ayant l’impression de connaître les parents, l’humoriste en devient accessible.

Le Président Coluche vu par Cabu Photo © Cabu

Thierry Le Luron imitant le Président Mitterrand. Photo blog Pascal Djemaa
Les animateurs Stéphane Collaro, Jean Roucas et Jean Amadou présentent le 14 février 1990 à Paris les nouvelles marionnettes du Bébête-show, représentant Valery Giscard d’Estaing, un singe avec tambour, entourée des deux précédents. Photo MICHEL CLEMENT / AFP
Sylvie Joly. Photo linternaute.com
Blanche Gardin. © Photo : J.-F. Robert. Modds / DR
Malik Bentalha, spectacle au Palais des Sports, Paris. © Cyril Moreau/Bestimage
L’humoriste Shirley Souagnon. Photo Baz’art

Et les femmes dans tout ça ?

Les femmes, longtemps, ont retenu leur rire. Non seulement ce n’était pas joli à regarder, mais obscène avait-on décrété. Le rire cristallisait l’impudeur, l’indécence, la méchanceté. Et puis, le plaisir, la gaieté. Le rire jugé dangereux, parce que associé à la sexualité. Le domaine du masculin. Les femmes sont censées être gentilles, aussi doivent-elles arborer le simple sourire, l’idéal de la bienveillance. C’est au XXe siècle seulement que les femmes ont pu rire à gorge déployée. Et s’emparer de la scène, pour faire rire.
Dans Le Rire des femmes, l’historienne des sensibilités Sabine Melchior-Bonnet analyse les raisons historiques de cet interdit et montre comment les femmes se sont peu à peu emparées du pouvoir de faire rire.

Photo Google

Correctrice/Relectrice : Elsa de Breyne

Photo de couverture : Laura Chaplin, tableau de son grand-père, Charlot, peint par elle-même. Photo Laurent Chiu, Geri Born, dr

18 réflexions sur « De l’évolution du rire »

  1. Les femmes doivent être réservées … mon père me disait cela alors que je suis d’un tempérament joyeux.Il ne m’a jamais empêchée de rire de bon coeur 🙂 bravo pour cet article – amitiés

    Aimé par 1 personne

    1. Comme c’est heureux pour toi, ton père n’a pas mis de frein à ta joyeuseté naturelle. Une de mes amies s’est vue, dernièrement

      J’aime

    2. France, ma réponse a été coupée par un geste trop rapide ! voici la fin : une de mes amies s’est vue, dernièrement, admonestée par un beau-frère, lors d’un repas de famille, il lui reprochait d’être trop bruyante dans le verbe, dans le rire. Les femmes de la famille étant « réservées ». Mon amie a alors claironné « je suis vivante ! » Amitiés !

      J’aime

  2. Desproges, reviens ! On devrait tous être morts de rire devant le burkini. Mais on est revenu au temps du « Nom de la rose », du rire comme péché absolu, du rire blasphème, du rire libérateur.
    Merci Renée pour ce bel article qui laisse entrevoir une éclaircie avec l’accession des femmes à la scène humoristique. Jusqu’où oseront-elles aller ?
    Amitiés, Danielle

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci à toi Danielle, de participer si bien à ces modestes articles. Oui, le temps du « Nom de la rose »… Bien sûr, dans la préparation de l’article, ce temps m’est revenu, et de nouveau je me suis sentie en colère devant ce rejet du rire, de la part de l’église. Concernant nos humoristes, à part Devos et Desproges, ma préférence allait aux femmes, Jacqueline Maillan, Sylvie Joly, et, sans le même emballement, Muriel Robin. Leurs descendantes, je l’espère, taperont fort, les sujets ne manquent pas ! Amitiés. Renée

      Aimé par 1 personne

  3. François Cohendy 13 mai 2022 — 7 h 19 min

    « Il faut rire avant d’être heureux de peur de mourir sans avoir ri » (La Bruyère). C’est vrai, mais désormais le rie est plutôt mis en spectacle, il se fait ironie. Où est passé le sourire? Sans doute, je l’espère, dans les yeux de ceux et celles qui regardent ta photo, enfant, place des Terreaux chère Renée…

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci cher François, d’abord pour cette citation de la Bruyère que je ne connaissais pas, et surtout de ces mots qui me touchent profondément, lorsque tu évoques la photo de l’enfant que j’étais. Sais-tu qu’en posant cette photo, à me revoir rieuse, heureuse au milieu des pigeons de la place des Terreaux, j’ai pensé à tous les enfants qui, actuellement, sont arrachés aux places des villes où ils sont nés, où ils s’amusaient hier encore.

      J’aime

  4. Merci Renée,

    de mettre à l’honneur, j’allais dire cet épice mais non il s’agit bien de quelque chose d’essentiel à la vie, ce moteur de la vie qu’est le rire.

    Nous ne sommes pas tous servis de la même manière. Pour moi, c’est essentiel. Sans rire, je dépéris. Comme si le rire me nourrissait de quelque chose de vital.

    Donc grand merci et belle journée ma chère Renée from Lyon, ma ville de cœur.

    Je t’embrasse.

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai donc, te concernant, touché le point sensible ! J’en suis heureuse. Le rire est effectivement essentiel, du moins pour certains. J’aime les rires ! De mes amis disparus, plus que leurs voix, c’est leurs rires qui sont restés gravés dans ma mémoire. Merci de ton commentaire, cher Régis. Je te souhaite un week-end fait de bonheur, et de rires partagés. Je t’embrasse !

      Aimé par 1 personne

  5. Thème original qui me fait prendre conscience que j’invitais dans mes soirées mensuelles plus de gens drôles et avides de bons mots que de victimes de la mode.
    Je me rends compte qu’ici je reconstruits inconsciemment le même schéma.
    Rire adulte efface la violence de mon enfance.
    Bon weekend chère amie

    Aimé par 1 personne

    1. Rire fait tellement du bien, alors que les gens de la mode, souvent ricanent, généralement sur le dos des autres, et puis par envie de ce que possède l’autre. Il faut rire sainement ! Je t’embrasse ! Bon week-end. Contente de ta visite !

      J’aime

  6. 2460869385009rsgm 29 mai 2022 — 12 h 29 min

    « Le rire est un papillon ; il peut mourir d’un coup d’épingle » Anatole france

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour cette délicate citation, le papillon me fascine…

      J’aime

  7. HELLO, SANS HUMOUR, SANS AUTO DERISION , JE NE POURRAIS VIVRE,
    SANS LE RIRE DE MES ENFANTS ET PETITS ENFANTS, JE SERAI TRISTE,
    LE RIRE DES AUTRES EST AUSSI SALVATEUR ET EVITE SOUVANT UN CONFLIT…….
    J’AI PRESENT MES VŒUX À UN PROFESSEUR DE PHILOSOPHIE QUI SOUFFRE DE DOULEURS AUX PIEDS,
    EN LUI SOUHAITANT, UN BAIN DE PIEDS DANS LE STYX….
    IL A BEAUCOUP RI……
    BISES RENÉE.

    Aimé par 1 personne

    1. Je peux témoigner : tu aimes rire. Et ta façon de présenter tes voeux à un certain professeur de philosophie nous le prouve. Aussi j’étais certaine que cet article te toucherait. Ah ! Le rire de ses enfants, petits enfants, notre richesse, notre besoin… Il existe des personnes autour desquelles le rire a tourné sans qu’elles l’attrapent, et s’en servent, je pense à ces personnes parfois, dont l’air constipé m’effraie. Merci Pierre-Claude, je suis toujours ravie de tes commentaires. Bises

      J’aime

  8. P.S. J’AI PRÉSENTÉ……

    J’aime

  9. 2460869385009rsgm 6 juin 2022 — 11 h 45 min

    Quand le rire devient trop bruyant, c’est qu’il résonne sur du vide. (Mona Ayoub)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Woman And Life

woman's life éducation , leadership féminin et vie sociétale

Aima Création

Création de CV personnalisés

How to Ex Love Back - Lost Love back - Love Problem Solutio.n

Get Your Ex Boyfriend - Girlfriend - Husband - Wife back in 2 Days By Powerful love Astrologer Call and whatsapp Now +91 9610282222

The Company World

The Company World est un blog. Sur ce site vous découvrirez le monde de l'entreprise en parcourant des thématiques telles que le management, la communication, les RH, etc.

Carnets. Gabrielle Segal

"Je ne fais pas partie du mouvement de la rue, puisque je le contemple." Virginia Woolf

Maman Lyonnaise

Idées, déco, recettes et lyonnaiseries

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close