Humeur. Défilé Balenciaga : puissant, mais aussi dérangeant hommage à l’Ukraine

Par Renée Valet-Huguet

Dernièrement, alors que la fashion week s’adonnait à ses rituels, éclatait l’offensive russe contre l’Ukraine, mettant la mode dans ses petits souliers. La mode bougea. Dons et autres actions. Et puis, Demna, directeur artistique de Balenciaga, géorgien ayant fui les bombes lors de l’invasion russe en Géorgie, choisissait de faire souffler sur son défilé le vent glacé de l’exode. Reproduire l’exode. Mais peut-on parodier une tragédie humaine ?

Instagram @balenciaga

Message personnel

En fondant la marque Vêtements, Demna Gvasalia avait élargi les frontières de la mode. Il restait à nos yeux l’idole de cette génération qui n’a pas connu de monde sans réseaux. Génération Z. Nous, nous regardions, poussées par la curiosité, cette mode à l’esthétique piquée dans la rue, des silhouettes perdues dans de l’immense, un rien névrosées.
Peu après, en 2015, sa patte incongrue se pose sur les archives de Balenciaga, Et si Demna chahute un peu les classiques, la mémoire de Monsieur Balenciaga n’en sera pas offensée. Le créateur trace les lignes d’une nouvelle esthétique, qui lui appartient bel et bien.

Nous avions lu l’histoire de Demna Gvasalia. L’adolescent éperdu de mode, mais qui n’en reçoit, dans l’univers géorgien, que des bribes altérées. Surtout nous avions lu le long et sombre voyage, quand il avait dû fuir le nettoyage ethnique. Aujourd’hui que lui reviennent des images épuisées, il écrit : «  La guerre en Ukraine a réveillé la douleur et les traumatismes que j’avais en moi depuis 1993, lorsque la même chose est arrivée dans mon pays natal et que je suis devenu un réfugié pour toujours ».

Le créateur souligne l’aberration de montrer de la mode, actuellement. « J’ai pensé par moments à annuler le show pour lequel moi et mes équipes ont travaillé dur. Mais je me suis rendu compte qu’annuler le défilé reviendrait à se rendre, à se résigner face au mal qui m’a déjà tellement blessé pendant près de 30 ans ». « Le défilé n’a pas besoin d’être expliqué. Il est dédié au courage, à la résistance et à la victoire de l’amour et de la paix ». A t’il conclu.

Instagram @balenciaga

Mimer l’inconcevable

Juste avant, et à la fin du défilé, Demna Gvasalia a récité une poésie du poète ukrainien Oleksandr Oles. Un défilé fait d’hommes parfois vêtus d’un slip et baskets, de femmes, sac-poubelle à bout de bras, bravant neige, vent reconstitués. Des êtres brinquebalés par le destin.
« Je me voyais moi-même qui marchais et me cachais dans des abris ». A t’il confié. Mannequins séparés du public par une paroi de verre, un public de choix, frigorifié ; certains s’enveloppaient du tee-shirt aux couleurs de l’Ukraine offert à chacun.

Les sièges recouverts du drapeau ukrainien, au défilé Balenciaga du créateur géorgien Demna Gvasalia, à la Fashion week de Paris, le 6 mars 2022. (facebook.com/Demnagvasaliadaily)


Défilé chargé d’émotion. Il y eut des larmes. Cela nous l’avons lu. Du défilé nous avons vu simplement la vidéo. Et l’effet ne peut être le même. Nous, nous avons vu des mannequins, précipités dans un drame impossible à imaginer, parés d’habits conçus pour le riche parterre. Des silhouettes de luxe, qui n’avaient rien à voir avec celles qui se débattent dans la cruciale réalité. Nous étions mal.

Demna Gvasalia est certes légitime à évoquer le drame ukrainien, et puis un besoin probablement. Peut-être que l’action a porté auprès de son public et qu’une forme d’aide surgira de ce côté-là. Le pouvoir de la mode est inestimable, voyez comme un vêtement impeccable peut transformer quelqu’un.

Instagram @balenciaga

Un titre lu à propos du défilé nous a glacées : Mode et guerre ; nous ramenant à l’Histoire de la mode qui explique par le menu la mode au temps des privations. L’assemblage des deux mots nous paraissait inutilisable de nos jours…

Correctrice/Relectrice : Elsa de Breyne

Photo couverture : Instagram @balenciaga

10 réflexions sur « Humeur. Défilé Balenciaga : puissant, mais aussi dérangeant hommage à l’Ukraine »

  1. Mode et guerre ! Oui, c’est inutilisable de nos jours ! Rien à voir avec la réalité de la « purge » annoncée pour punir, briser, soumettre l’Ukraine. Rien à voir avec une propagande insensée, la corruption et les mensonges d’un régime totalitaire. Rien à voir avec l’ampleur de la violence …

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Sylvie ! Tout paraît si irréel dans cette infâme offensive poutinienne. Et toute récupération est à craindre…

      J’aime

  2. 2460869385009rsgm 22 mars 2022 — 10 h 26 min

     » L’élégance c’est le refus  » D. Vreeland  » Quand les temps sont durs, la mode est toujours extravagante » E. Schiparelli

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de nous rappeler les réflexions de ces grandes dames !

      J’aime

  3. François Cohendy 22 mars 2022 — 23 h 11 min

    J’avoue que ce concept de mêler la mode et la guerre m’a beaucoup gêné, comme autrefois celui, inqualifiable, de vêtements inspirés aux stylistes par le « look » des SDF. Heureusement , entre le futile est l’utile, Renée V.H. évolue avec le tact, la sensibilité et l’intelligence qui la caractérisent….

    Aimé par 1 personne

    1. François, cet épisode de vêtements « façon SDF » avait été infiniment dérangeant et la mode avait alors paru indifférente, récupératrice, futile à l’extrême. Là, ce que je crains, c’est que le concept mode et guerre se développe. Je te remercie pour ce commentaire qui me touche puisqu’il évoque aussi ma personne.

      J’aime

  4. Magnifique article tout en nuances et en interrogations. Si le créateur n’était pas géorgien, qu’aurait-on pensé ? Pour ma part, la floraison de petits drapeaux ukrainiens m’irrite autant que les parterres de bougies à chaque tuerie terroriste. Cette « communion » de bons sentiments évite de penser et d’agir.

    J’aime

    1. Grand merci, Danielle, je pense exactement la même chose que toi sur cet épineux sujet… Merci d’avoir livré ce sentiment. Amitiés. Renée

      Aimé par 1 personne

  5. RENÉE, MERCI.
    J’IMAGINE ETRE UN SAPEUR, AVEC CE QUE CELA CACHE DE BLESSURES ET DE REVENDICATIONS ,POLITIQUES…..

    Aimé par 1 personne

    1. Quel beau et fin commentaire, Pierre-Claude, je t’en remercie.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Woman And Life

woman's life éducation , leadership féminin et vie sociétale

Aima Création

Création de CV personnalisés

How to Ex Love Back - Lost Love back - Love Problem Solutio.n

Get Your Ex Boyfriend - Girlfriend - Husband - Wife back in 2 Days By Powerful love Astrologer Call and whatsapp Now +91 9610282222

The Company World

The Company World est un blog. Sur ce site vous découvrirez le monde de l'entreprise en parcourant des thématiques telles que le management, la communication, les RH, etc.

Carnets. Gabrielle Segal

"Je ne fais pas partie du mouvement de la rue, puisque je le contemple." Virginia Woolf

Maman Lyonnaise

Idées, déco, recettes et lyonnaiseries

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close