À l’horizon : l’Orient-Express, un train nommé désir

Par Renée Valet-Huguet

Et si, dans « le monde d’après », on s’en tenait à une vie au ralenti, mais excitante. Peut-être guidés par une intuition, la SNCF et le groupe hôtelier Accor nous promettent de relancer le fascinant Orient-Express. Année 2022. En attendant le coup de sifflet, remettons sur des rails plus anciens ce train élevé au rang de personne mythique

Photo flickr

Dévoiler notre désir de pouvoir à nouveau, d’un coup d’avion, passer le week-end à Barcelone ou Londres, ou bien à Venise, nous vaut aujourd’hui des regards désapprobateurs. Soit. Bien contrariant toutefois d’envisager le train comme moyen de transport. Tant d’heures prises sur le temps des distractions. « Et surtout », s’agace dans notre dictaphone un antiquaire toqué de voyages, « maintenant c’est systématique, dans les trains il y a des gosses. Même en première classe. La SNCF ne pourrait-elle pas mettre les enfants dans un wagon de queue de train ? » 
Ignorant notre sourire mi-étonné, mi-moqueur, l’homme dit, comme pour lui-même, « J’aurais voulu voyager au temps de l’Orient-Express. » Deux mots puissamment évocateurs, symbolisant le luxe, le dépaysement, et l’histoire.

L’INSPIRATION SUR RAIL

La Compagnie internationale des wagons-lits a fait de ce train un mythe. Premier d’une série de rames de luxe de l’entreprise, tel le Train Bleu, le préféré des stars, l’Orient-Express, conçu par l’ingénieur belge Georges Nagelmackers, en 1883, allait relier Paris à Constantinople, passant par Budapest, Belgrade, Sofia. Un train court, cinq wagons-lits. Le roi des trains, le train des rois exerçait sur nombre d’’auteurs une étrange fascination. Comme si un souffle créateur leur arrivait de ces mondains, ces aventuriers, ces familles royales, ces milliardaires américains, ou espions qui se côtoyaient dans un raffinement inimaginable ; confinés, à l’abri de l’horreur des conflits.
Joseph Kessel, baroudeur obstiné écrit dans Wagon-lit (1932) : « Les femmes dans les couloirs paraissaient plus belles, les hommes plus audacieux. Le miracle était à l’intérieur dans cette boîte close, vernie et capitonnée. »
Ernest Hemingway, Léon Tolstoï, Graham Greene ont aussi effleuré les marqueteries, les marbres, le cristal, l’argenterie ; sonné le groom. L’art de vivre à la française. Agatha Christie passa sa lune de miel à bord de ce joyau de l’art ferroviaire, multiplia ses voyages. En janvier 1929, la neige enserre le train qui reste immobilisé près de quinze jours. Épisode inspirant, la romancière écrira « Le crime de l’Orient-Express ». Le cinéma avait un faible pour le train, dans Bons baisers de Russie (1957), réalisé par Ian Fleming, 007 se débarrasse d’un espion soviétique alors que l’Orient-Express passe sous un tunnel.

Le bar du Train Bleu. Construite en 1929, cette voiture est devenue un salon-bar après des années de bar- restaurant.
Photo ELLE Décoration. Le salon Côte d’Azur de l’Orient-Express

Agrandi, embelli vers 1920 par des maîtres, l’ensemblier René Prou qui crée « le style Orient-Express », le verrier René Lalique, le train roulera jusqu’en 1977. Le monde, devenu pressé, réclamait des trains à grande vitesse.

UN DESCENDANT : LE VENICE SIMPLON EXPRESS

C’est vers 1980 qu’un fou de trains, l’américain James B Sherwood, rafle aux enchères plusieurs voitures du train mythique semées dans le monde. Les wagons retrouveront leur aspect d’origine, le style Art Nouveau. Une nouvelle compagnie remet le train sur rails en 1982. Lequel attirera une foule nostalgique d’une époque où l’on prenait le temps. Direction Venise, Londres, Vienne ou Vérone. Trois voitures-restaurants que sillonne un personnel en gants blancs et queues-de-pie, le soir, on s’enfonce dans ces époques perdues, smoking et robes longues. 2021 affiche complet.

Nous, nous attendons que l’ancêtre retrouve sa voie, vers 2022. Mais la SNCF, à l’origine du projet, sera probablement gourmande. Aussi, tournons-nous vers ce bel objet de consolation, Orient Express & Co (Éditions Textuel ), signé Eva Gravayat et Arthur Mettetal. Des images inédites. Un texte impeccable de précision. Surtout, on passe derrière le décor grand luxe pour découvrir le monde ouvrier qui oeuvre, des blanchisseries aux ateliers, des cuisines aux hangars. Et puis, on est affranchi ; tant de légendes couraient, habilement maintenues par la Compagnie des wagons-lits, une manière de marketing.

Photo Editions Textuel

Source article : ina.fr. Le monde https://www.lemonde.fr/culture/article/2014/04/07/l-orient-express-un-palace-art-deco-sur-rail_4395703_3246.html

Photo de couverture : Pinterest.Train Bleu Gare de Lyon tableau Albert Brenet

18 réflexions sur « À l’horizon : l’Orient-Express, un train nommé désir »

  1. Bonjour Renée,
    Une bien belle invitation au voyage.
    Étonnant ce monde qui devenu trop pressé, se permit un jour de délaisser un tel joyau.
    Je te remercie pour ce bel article.
    Et j’espère que les prix ne seront pas affolants, pour je te le souhaite le plus beau et le plus inspirant des voyages à bord de ce train mythique…
    Bonne journée

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci Corinne. Toi qui nous emmène souvent dans des endroits extraordinaires… Oui, le voyage sera coûteux. Me reste le livre!!! Bonne journée. Pensées.

      Aimé par 3 personnes

      1. Heureusement il y a toujours les livres, c’est fou comme ceux là nous ferons éternellement voyager !
        On peut remercier le ciel et l’Univers…
        Je t’embrasse fort Renée et merci pour ton gentil compliment .
        bonne journée à toi😚
        Corinne

        Aimé par 2 personnes

  2. Quel bel article ma chère Renée ! Tu as choisi de superbes photos qui viennent titiller l’envie curieuse et inutile de faire un voyage dans ce train de luxe. L’intérêt est le voyage lui-même, et non plus le simple fait d’aller ailleurs. Et on s’imagine dans un livre d’Agatha Christie à mener l’enquête avec le flegmatique Hercule Poirot, pendant que le bruit des roues tapant sur les jonctions de rails tape sous nos pieds et que nous oscillons en marchant vers la voiture bar pour s’enfiler une nouvelle flute de champ’ accompagnée d’un biscuit rose.
    C’est quelque chose d’une autre époque. Cela a-t-il encore sa place de nos jours ?
    Belle journée Renée. 😘

    Aimé par 3 personnes

    1. Merci Régis. Quelle belle description tu nous fais. En vérité je me demande aussi si l’époque se prête à un trajet dans ce train de légende que la SNCF veut remettre sur sa voie. À moins que le voyage nous écarte un moment du fracas des problèmes du monde, ce qui nous donnerait de l’énergie. Bonne journée, mon cher Régis.

      Aimé par 3 personnes

  3. Marketing assurément, mais ça fait tout de même rêver, même si on ne le prend pas! Donc merci à l’indéfectible Renée.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci François! rêver, actuellement, c’est pas du luxe, comme on dit!

      Aimé par 1 personne

  4. Des trains de rêve, que tu présentes si bien. J’aimerais contempler – bien au chaud – les paysages, et pourquoi pas les plaines de Sibérie – Quand on rêve, on ne compte pas !
    Amitiés pour un beau week-end – avec des livres – ou pas ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci France. C’est extraordinaire, je trouve, de suivre des yeux des paysages qui se succèdent sans se ressembler. Je suis une folle de train! Moi aussi, j’aimerais aller en train jusqu’en Russie, où mon frère est resté après un voyage. Je suis allée, en train, en Tchécoslovaquie, Hongrie, Allemagne (de l’Est, à l’époque il y avait la séparation). J’aime prendre mon temps. Bon week-end. Amitiés.

      J'aime

  5. Merci, Renée, pour ce voyage de rêve. Dans un temps où tout n’était que lenteur, confort et élégance… Le comble de l’exotisme ! Beau dimanche, danielle

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi, Danielle, de me lire. Je suis contente d’avoir pu introduire un peu de rêve dans notre quotidien. Le tien étant baigné de nature, ce dont je profite à travers tes articles. Bon dimanche, Renée

      J'aime

      1. Merci Renée, oui, nous sommes gâtés par la nature mais on commence à manquer d’un peu de culture et de sophistication. Le petit voyage de luxe en Orient-Express fait le plus grand bien au moral, d’autant que les illustrations sont magnifiques ! A bientôt, Danielle

        Aimé par 1 personne

  6. Christiane Granger 25 janvier 2021 — 22 h 59 min

    Rêvons notre Vie, vivons nos rêves…
    Grand merci Chère Renée de ce retour sur image qui me séduit tellement, au point, qu’il y a quelques semaines, j’ai utilisé ce thème pour mon profil FB.

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es toujours en avance d’un train. Bises

      J'aime

  7. De quoi remettre les rêves sur rail, en Orient Express ou en ou en train à sustentation magnétique (pour les plus pressés d’entre nous) qu’importe, cet article est une bien belle parenthèse dans nos existences actuellement si peu aventureuses. Une fenêtre vers un infini de possibles qu’il peut nous arriver de refermer un peu rapidement ces temps-ci.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Manuela. Tu as raison, il nous arrive de refermer trop vite des fenêtres. En cette période où le temps est comme arrêté, il est important de rêver, mais aussi de bâtir des projets pourquoi pas inhabituels…pour plus tard.

      Aimé par 1 personne

Répondre à François Cohendy Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lazuli Biloba

Cadeaux, décoration et luminaires

Pas plus haut que le bord !

Site gratuit même pour les riches.

NSTM Planet

editorial / Opinión

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Le Parfum des Mots - Manga Berugi

Enivrez-vous avec les mots !

Marie-Anne Keppers Artiste Autodidacte

J'adore rédiger ce blog, pour vous faire découvrir mes diverses passions. J'aime dessiner, peindre, écrire... Merci d'apprécier mes réalisations

PAQUERITE

Des mots et des recettes

lavieautaquet.com

Formation, Coaching et Développement par l'APR

Un jardin en forêt de Darney

Entre étang et ruisseaux, vivaces, rosiers, hydrangeas...

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close