Prendre son temps de femme. Ou d’homme

Par Renée Valet-Huguet

Un proverbe africain nous nargue : « Vous avez la montre, nous avons le temps ». On relève le défi ? Marche à suivre pour récupérer du temps.

Dessin Kanako

L’objet par lequel tout est arrivé

« Tout est parti d’un agenda », nous confie une lectrice. Un jour, sa jalousie eut pour objet un agenda miniature qu’une de ses clientes tirait tranquillement de son sac. Aussitôt elle pensa au sien, logé dans son portable, plein à craquer. « Pardon, s’excusa-t-elle, comment faites-vous tenir vos activités dans cette toute petite chose, adorable par ailleurs ? ». La dame esquissa un sourire mystérieux. « Simple, je refuse de tailler dans le temps pour moi, c’est d’ailleurs contre-productif. Dans un emploi du temps surchargé, il n’y a pas de respiration. Voilà ce qui manque à certains, des respirations, aussi, à un moment ils s’effondrent ».
Et la dame avisée recommanda : au lever, se demander si la journée verra des instants pour soi, ne serait-ce qu’écouter une chanson, sur son portable. Identifiez ce qu’il vous plaît de faire dans une journée, et ce que ce plaisir coûte en temps. Surtout bloquez une matinée et une après-midi durant lesquelles vous vous adonnerez à une activité délassante.

Compliqué ? Pas sûr. Évaluons le temps qu’on a devant soi et ce que nous devons faire. Notons sur l’agenda ce qui est agréable et ce qui ne l’est pas. Ce qui est important et ce qui ne l’est pas. Ceci sur une journée, heure par heure, sur une semaine. Impératif pour appréhender le temps pour soi, le temps pour le travail, celui que vous donnez aux autres. Au passage, ne laissez pas les autres s’approprier votre temps.
Une étude révèle qu’en consacrant quelques minutes par jour à planifier, on peut gratter jusqu’à une heure par jour.

Passage à l’acte

Notre lectrice avait répondu laconiquement, « Même une demi-heure de détente chez moi le soir, c’est juste en rêve, il y a toujours des trucs ménagers à faire ».
Elle explique aujourd’hui, « En vérité, pour moi prendre son temps équivalait à traîner. Temps pas utile = gaspillage. J’avais envie de ralentir mais j’étais retenue: la culpabilité certainement. Après cet échange avec ma cliente, une pressée repentie, j’ai examiné mes semaines pour comprendre où filait mon temps. Puis pointé ce dont je pouvais me passer pour retrouver des moments de lecture, des soirées copines ».
Peu à peu elle est arrivée à récupérer du temps, et en prend soin jalousement.

Prendre le temps

Remarquons, nous respirons mieux quand nous prenons le temps de ressentir les choses censées nous donner du plaisir. Et prendre du temps pour soi est capital pour le bon fonctionnement du système nerveux.

En cette époque où pleuvent les injonctions, en particulier pour les fêtes où il a fallu offrir des cadeaux, de préférence responsables, partir en vacances, s’envoyer dans la figure des confettis au réveillon tout en s’empiffrant, prendre la résolution qu’on ne participerait pas au gâchis, nous n’allons pas vous charger de sommations ; une petite, allez : profitez du temps présent.

6 réflexions sur « Prendre son temps de femme. Ou d’homme »

  1. Prendre le temps de te lire, chère Renée, c’est déjà un plaisir! Et il se renouvelle!

    J'aime

  2. Merci de nouveau pour cet article qui nous motive pour la méditation…
    Dans le même thème, l’émission « Grand bien vous fasse » d’Ali Rebeihi de Mardi dernier « Si on mettait un peu de retard dans nos vies pressées » nous réconcilie avec les retardataires…
    Bon WE
    Alexandra M

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à vous pour votre fidélité. Qui nous touche. Merci de nous signaler l’émission « Grand bien vous fasse », je vais la regarder. À bientôt.

      J'aime

  3. C’est le temps/plaisir que prenais Montaigne en se faisant réveiller pour mieux se rendormir, le temps plaisir ne doit jamais être empreint de culpabilité il est juste nécessaire à la créativité.
    Tres bel article et vive le droit à la paresse!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ces jolis mots sur le temps/plaisir. Oui, droit à la paresse, droit à la lenteur.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Lazuli Biloba

Cadeaux, décoration et luminaires

Pas plus haut que le bord !

Site gratuit même pour les riches.

NSTM Planet

editorial / Opinión

The Biveros Effect

To Travel is to Live

Le Parfum des Mots - Manga Berugi

Enivrez-vous avec les mots !

Marie-Anne Keppers Artiste Autodidacte

J'adore rédiger ce blog, pour vous faire découvrir mes diverses passions. J'aime dessiner, peindre, écrire... Merci d'apprécier mes réalisations

PAQUERITE

Des mots et des recettes

lavieautaquet.com

Formation, Coaching et Développement par l'APR

Un jardin en forêt de Darney

Entre étang et ruisseaux, vivaces, rosiers, hydrangeas...

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close